jeudi 12 octobre 2017

Un point – final – sur le Challenge Funyo V de V

Magny-Cours accueillait le week-end dernier la dernière manche de la saison 2017 du Challenge Funyo V de V. Le point final d’une campagne une nouvelle fois animée, tant en catégorie SP05 que F5, où chaque point aura compté dans l’attribution des différents titres. Et si on faisait le… point ?

Challenge Funyo SP05

 

Nicolas Cannard (HMC Racing) se présentait dans la Nièvre avec une confortable avance sur son rival Jean Quelet (AGR Bleu Mercure). Sans toutefois pouvoir être totalement rassuré, tant on sait le prototype Funyo SP05 de ce dernier particulièrement à l’aise lorsque les conditions sont plus fraîches, à l’image de Barcelone en début de saison. C’est pourtant bel et bien Cannard qui signe la pole, et mène un cavalier seul en tête de la première manche, avant de subir une crevaison qui le repousse en 11e position au classement, quand Quelet s’impose. Contraint à remonter en Course 2, il s’y emploie mais échoue au pied du podium quand son rival s’impose à nouveau. En Course 3, il est en revanche victime de sa mécanique, mais ralenti lui aussi, Quelet termine au troisième rang. Bilan, avec 71 points marqués à Magny-Cours, contre 33 à Cannard, le pilote AGR Bleu Mercure remporte le meeting, mais en dépit d’un décompte de 13 points pour le pensionnaire de HMC Racing, c’est bien ce dernier qui est sacré champion avec un score de 477 points, soit 23 de plus que son rival (454). Sa série consécutive de 9 victoires entre le Circuit Paul Ricard et Jarama auront donc fortement pesé dans la balance, et c’est ainsi qu’il coiffe une deuxième couronne après celle de 2012.

 

La lutte pour la troisième marche du podium fait également l’objet d’une belle confrontation, puisqu’ils étaient encore six à pouvoir mathématiquement y prétendre. Cédric Gardin (AGR Bleu Mercure) était le mieux placé, et il le confirma en se montrant le deuxième homme du meeting avec 67 points, contre 56 à son plus proche rival, son équipier Guillaume Veyrat. Nanti de 433,5 points au championnat, Gardin se hisse donc sur la troisième marche du podium final, 41,5 points devant Veyrat (392), dont le décompte de 22 points, s’il avait été nulle, n’aurait rien changé. Christophe Girardot (AGR Bleu Mercure) complète ensuite le Top-5 avec 384,5 points, devant Cyril Barbey (HMC Racing, 370 points), Yves Orhant (Y.O Concept, 339 points), Xavier Cousin (HMC Racing, 336 points), Eric Tessier (AGR Bleu Mercure, 316 points) et Cyril Léger (J&L Pure Racing, 298,5 points) qui ferme le Top-10.

 

Challenge Funyo F5

 

Les meetings de Portimao et de Jarama, où il concéda respectivement 52 et 37,5 points en raison de divers soucis, auront finalement jouer en défaveur de Renaud Malinconi (Total Cloud) qui, en dépit de 16 victoires en 2017, doit laisser échapper le titre à Marc-Antoine Dannielou (Défi Auto Solidaires en Peloton) qui s’imposa à deux reprises, mais qui engrangea chaque point possible. A Magny-Cours, l’Albigeois marque 67 points, contre 56 au Breton, insuffisant toutefois pour reprendre l’avantage, et c’est avec 500 points, tout rond, contre 460,5 points, que Dannielou enregistre son deuxième titre en Funyo après celui acquis en 2011.

Alexandre Barbiat (Fun’Driver) se montre pour sa part le plus prolifique en terre nivernaise, ajoutant 69 points à son compteur, pour porter son total à 454 avec un décompte de 15 points. Si cette règle n’avait pas valu, il aurait terminé à 1,5 point de Malinconi qui, lui, retira 10 unités de son score final. Serré, la Funyo, non ? Cela se vérifie derrière, puisque Jennifer Michel (AGR Bleu Mercure) conclut cette campagne au 4e rang, talonnée à 10 points par Jean-Marie Huet (Fun’Driver, 344,5 points), qui lui même termine 0,5 points devant Dekel Naar (Lamo Racing Car, 344 points) ! L’Israélien regrettera sans doute son décompte de 14 points qui le prive du Top-5. Suivent les pilotes HMC Racing Olivier Gauclère (331 points) et Christian Camboulive (314 points), puis les duettistes de AGR Bleu Mercure, Patrick Seille (298,5 points) et Etienne Champetier de Ribes (271 points). Seille, qui fit l’impasse à Magny-Cours sur la F5 pour s’essayer à la SP05, avec une première victoire en Course 3 !

Newsletter