dimanche 19 mars 2017

Le suspense est toujours à son comble dimanche à Barcelone

La troisième et dernière journée sur le Circuit de Barcelona-Catalunya, théâtre de la manche d’ouverture de la saison 2017 des consacrées V de V Endurance Series, se révèle toute aussi passionnante, offrant spectacle, suspense, et retournement de situation jusqu’à l’arrivée des différentes catégories !    

6 Heures Endurance Proto V de V : Et à la fin, c’est toujours la n°2 TFT qui gagne

A l’image du classement GTV1, hier, les vainqueurs de la manche finale de 2016 à Estoril se retrouvent sur la première marche du podium catalan. Associés au volant de la Norma M20 FC n°2 du team TFT, Ander Vilarino, Alain Ferté et Philipe Illiano, les champions en titre, ouvrent en effet le palmarès de cette campagne 2017 en respectant un tableau de marche finement préparé par les stratèges de TFT, dans un exercice très différent de l’an passé. Le départ devant désormais être assuré par le pilote Gentleman ou Open de l’équipage, charge fut en effet donné à Illiano d’assurer la première partie de course, avant que Ferté, puis Vilarino, le relaient. C’est ainsi qu’à une heure de l’arrivée, l’Espagnol porte l’estocade sur ses équipiers réunis la n°6, Bazaud / Thirion / Caillon - qui ont longtemps fait office de prétendants à la victoire et qui remportent la catégorie Prestige - pour s’envoler vers une nouvelle victoire.

Vdev_Barcelone_Dimanche_Hugues-laroche_11

L’écurie chère à Tony Pereira semblait même en passe de signer le triplé, mais Capillaire, qui fait équipe avec Creed et Melnikov, se fait piéger à quelques minutes de l’arrivée sur de l’huile déposé par un concurrent. De quoi ouvrir en grand les portes du podium à RC Formula et son trio Robert père et fils / Perroy (n°66), qui offre à la structure luxembourgeoise son premier Top-3 pour ce qui constitue sa deuxième course dans le championnat. Le Graff peut lui aussi se montrer ravi de l’issue de cette épreuve, puisqu’après avoir troqué sa Ligier pour une Norma, l’écurie managée par Pascal Rauturier s’invite dans le Top-5, en 4e position et sur la deuxième marche du podium Prestige. Un résultat obtenu au bout du suspense, dans les derniers hectomètres, au détriment de la Norma n°42 Equipe Palmyr de Kubryk / Beck / Chevalier qui a animé le début de course. DB Autosport hisse la première de ses M20 FC, la n°22, à la 6e place aux mains de Delafosse / Vaucher / Accary qui précèdent la n°5 TFT de Cimadomo / Rihon / Phillips et la n°40 Equipe Palmyr de Mondolot / Zollinger / Thuner. Déception en revanche pour CD Sport qui avait une belle carte à jouer avec la n°14 de Bole Besançon / Scheier / Taittinger, malheureusement trahie par sa mécanique.

Vdev_Barcelone_Dimanche_Hugues-laroche_20

Challenge Funyo V de V – Course 3 : Cannard se rappelle aux bons souvenirs

Le champion 2012 du Challenge, de retour cette saison sur les grilles de départs à bord d’une SP05 du team HMC Racing, n’a donc pas tardé à reprendre ses marques. Placé en première ligne au côté du poleman Jean Quelet (AGR Bleu Mercure), Nicolas Cannard ouvre en effet son palmarès 2017 avec 6’’315 d’avance et envoie un signe fort à son rival qui réalise malgré tout une bonne opération en se hissant sur la deuxième marche du podium de cette manche finale catalane. Troisième à l’arrivée, Yves Orhant (Y.O. Concept) remporte la lutte qui l’opposait à Guillaume Veyrat (AGR Bleu Mercure), victorieux du classement B, Cédric Gardin (AGR Bleu Mercure) et Cyril Barbey (HMC Racing), 2e du B devant son équipier Xavier Cousin. En F5, Renaud Malinconi (Total Cloud) tue tout suspense en prenant le large dès le départ. Il n’est jamais rejoint et conclut son week-end avec une marge conséquente de 17’’029 sur Marc-Antoine Dannielou (Défi Auto Solidaires en Peloton), ralenti par des pertes de puissance, tandis qu’Alexandre Barbiat (Fun’Driver) complète le Top-3 devant Patrick Seillé (AGR Bleu Mercure) et Christian Camboulive (HMC Racing). Thomas Despretz (Wintec), enfin, s’impose en B.

Vdev_Barcelone_Dimanche_Hugues-laroche_29

Challenge Monoplace V de V – Course 3 : Hörr signe le hat-trick

Laurents Hörr (Dutt Motorsport) conclut invaincu le meeting espagnol en dépit d’une frayeur sous la forme d’un tête à queue, en chauffant ses pneus, dans le tour de formation. Ne semblant pas perturbé par sa pirouette, le jeune allemand conserve les devants au premier virage et creuse l’écart, qui culmine à 12 secondes après quelques tours. Son avance sur Gilles Hériau (Formula Motorsport) fond néanmoins au fil des tours en raison du bris de son échappement qui lui fait perdre de la puissance, mais il sauve l’essentiel, la victoire, pour 2’’284. Reproduisant sa performance de la course 1, Hériau tient pour sa part en respect Moritz Müller-Crepon (Heuri Rennwagen) et, pour 0’’303 s’assure de la 2e place. Nicolas Melin et Erwin Creed (Formula Motorsport), complètent le Top-5 devant Simon Mirguet (RC Formula), tandis que « Lebreton » (Formula Motorsport) prend sa revanche en s’imposant en Gentleman où il précède Pietro Peccenini (TS Corse). Quand on vous disait que le duel entre le Français et l’Italien allait promettre ! Daniel Harout (Lycée Pro d’Artagnan), enfin, prend le meilleur sur Grégory Choukroun (Lamo Racing Car) pour le gain de la troisième marche, et « Mathieu Mopar » fait sien le classement B.    

Vdev_Barcelone_Dimanche_Hugues-laroche_30

Newsletter