samedi 15 juillet 2017

Le récap de la mi-saison : Endurance Proto

Après avoir fait le point sur le Challenge Européen Endurance GT / Tourisme / LMP / PFV, et maintenant que le cap de la mi-saison a été franchi, récapitulons un autre gros morceau des meetings V de V Endurance Series : le Challenge Européen Endurance Proto. De Barcelone à Dijon, il y eut aussi beaucoup d’action !

Barcelone, 17-19 mars

 

On prend les mêmes et on recommence, puisque les vainqueurs de la manche finale de 2016 à Estoril se retrouvent sur la première marche du podium catalan. Associés au volant de la Norma M20 FC n°2 du team TFT, Ander Vilarino, Alain Ferté et Philipe Illiano, par ailleurs champions en titre, ouvrent en effet le palmarès de cette campagne 2017 en respectant un tableau de marche finement préparé par les stratèges de TFT, dans un exercice très différent de l’an passé. Le départ devant désormais être assuré par le pilote Gentleman ou Open de l’équipage, charge est en effet donné à Illiano d’assurer la première partie de course, avant que Ferté, puis Vilarino, le relaient. C’est ainsi qu’à une heure de l’arrivée, l’Espagnol porte l’estocade sur ses équipiers réunis à bord de la n°6, Bazaud / Thirion / Caillon - qui ont longtemps fait office de prétendants à la victoire et qui remportent la catégorie Prestige - pour s’envoler vers une nouvelle victoire.

 

L’écurie chère à Tony Pereira semblait même en passe de signer le triplé, mais Capillaire, qui fait équipe avec Creed et Melnikov, se fait piéger à quelques minutes de l’arrivée sur de l’huile déposé par un concurrent. De quoi ouvrir en grand les portes du podium à RC Formula et son trio Robert père et fils / Perroy (n°66), qui offre à la structure luxembourgeoise son premier Top-3 pour ce qui constitue sa deuxième course dans le championnat. Le Graff peut lui aussi se montrer ravi de l’issue de cette épreuve, puisqu’après avoir troqué sa Ligier pour une Norma, l’écurie managée par Pascal Rauturier s’invite dans le Top-5, en 4e position et sur la deuxième marche du podium Prestige. Un résultat obtenu au bout du suspense, dans les derniers hectomètres, au détriment de la Norma n°42 Equipe Palmyr de Kubryk / Beck / Chevalier qui a animé le début de course. DB Autosport hisse la première de ses M20 FC, la n°22, à la 6e place aux mains de Delafosse / Vaucher / Accary qui précèdent la n°5 TFT de Cimadomo / Rihon / Phillips et la n°40 Equipe Palmyr de Mondolot / Zollinger / Thuner. Déception en revanche pour CD Sport qui avait une belle carte à jouer avec la n°14 de Bole Besançon / Scheier / Taittinger, malheureusement trahie par sa mécanique.

 

Portimao, 28-30 avril

 

Depuis l’an passé, Barcelone l’ayant confirmé, cela devient une habitude que la Norma M20 FC n°2 s’impose ! Ander Vilarino, Alain Ferté et Philippe Illiano en font une nouvelle démonstration en dominant cette épreuve de 6 heures en Algarve. A la régulière, et malgré le nombre important de passage handicap par les stands, au nombre de 12, imposés par leurs statuts (deux pilotes Elite et un Gentleman), ils s’emparent des commandes exactement à mi-course et gèrent dès lors leur leadership.

 

En premier lieu face à une concurrence venue de son propre camp. Associés sur la Norma n°8 TFT, Capillaire / Creed / Melnikov s’affirment comme des prétendants à la victoire, occupant les commandes durant une bonne partie du début de course, mais ils doivent se résoudre à céder ce succès à la n°2 dans des conditions particulièrement délicates, puisque l’épreuve est marquée par plusieurs épisodes pluvieux. Des conditions qui ne nécessitent pas forcément la monte de pneumatiques Michelin rainurés, mais qui compliquent les stratégies des différents teams. C’est en tout cas grâce à elles que la Norma n°22 DB Autosport réalise une superbe remontée aux avant-postes. Aux mains de Delafosse / Vaucher / Accary, le proto bourguignon navigue autour du Top-5 durant la première partie, puis passe à l’offensive et s’invite sur la troisième marche du podium, dont il prive le n°6 TFT de Bazaud / Thirion / Caillon. Ces trois hommes, s’ils ne peuvent accrocher un quatrième podium scratch consécutif, n’en remportent pas moins la victoire en Prestige.

 

Circuit Paul Ricard, 26-28 mai

 

Rarement les rebondissements auront été aussi nombreux au cours de la dernière heure d’une manche du Challenge Européen Endurance Proto. Et sous le drapeau à damier, c’est un triomphe amplement mérité qu’accueille DB Autosport et la Norma M20 FC n°22 de Damien Delafosse, Quentin Vaucher et Thomas Accary. Cette victoire tombe à point nommé pour le team bourguignon, qui a connu son lot de malchance depuis le début de saison, et qui se présentera avec un moral gonflé à bloc sur ses terres dijonnaises.

 

Pour en arriver là, il aura fallu à Daniel Bassora et sa bande s’armer de patience pour préparer son accession à la première place. La majorité de l’épreuve est en effet dominée par la Norma n°6 TFT de Bazaud / Thirion / Caillon, mais alors que la victoire en Prestige, voire au général, semble lui tendre les bras, une défaillance technique relègue le prototype préparé dans le Gers en 8e position et aux portes du podium de la catégorie réservée aux pilotes Gentlemen et Open. Une voie royale s’ouvre alors pour la n°22 qui glisse victorieusement vers l’arrivée, non sans devoir se méfier de la n°2 TFT des polemen Vilarino / Ferté / Illiano. Contraints de respecter un ultime ravitaillement de carburant à cinq minutes du terme, les champions en titres cèdent cependant la deuxième marche du podium à la n°8 de leurs équipiers Capillaire / Creed / Melnikov.

 

Le sort qui s’est abattu sur la n°6 permet finalement à la n°5 TFT de Moralès / Rihon / Phillips, 4e au général, de coiffer les lauriers en Prestige, non sans s’être fait une frayeur en devant repasser par la voie des stands dans la dernière demi-heure.

 

Dijon-Prenois, 23-25 juin

 

Dominatrice de la précédente épreuve sur le Circuit Paul Ricard, la Norma M20 FC n°6 de l’écurie TFT, confiée à Bruno Bazaud, Philippe Thirion et Denis Caillon prend sa revanche à Dijon, où leur superbe parcours est récompensé par la victoire, acquise en dépit d’un Stop & Go à quelques minutes de la présentation du drapeau à damier. Ce succès s’accompagne de celui de la catégorie Prestige dans lequel le trio accentue son leadership. Preuve que ce circuit était taillé sur mesure pour cette catégorie, la Norma n°5 de leurs équipiers Cimadomo / Rihon / Phillips les accompagnant sur la deuxième marche du podium général.

 

Initialement 3e, la Norma n°40 Equipe Palmyr écope d’une pénalité de 40 secondes + 1 tour pour non respect de l’article 4.2.3.7.1 relatif aux handicaps. Cela élève donc la Norma n°21 DB Autosport de Bassora / Monclair / Maulini au 3e rang et le trio peut ainsi repartir avec la satisfaction du devoir accompli sur les terres de l’écurie. La n°22 victorieuse au Castellet de leurs équipier Delafosse / Vaucher / Accary ne connaît pas la même réussite mais, malgré une pénalité et un Safety Car inopportun, se classe 6e.

 

Au championnat…

Si la Norma n°20 DB Autosport de Damien Delafosse / Quentin Vaucher / Thomas Accary est parvenue à grappiller 2 petites unités aux leaders lors de l’escale dijonnaise, le trio Ander Vilariño / Alain Ferté / Philippe Illiano conserve un avantage de 18,5 points. Mais grâce à leur victoire, s’intercale désormais entre elles celui de la n°6 TFT, constitué de Bruno Bazaud / Philippe Thirion / Denis Caillon, par ailleurs dominateurs du classement Prestige !

Newsletter