lundi 10 juillet 2017

Le récap de la mi-saison : Endurance LMP3

Le cap de la mi-saison 2017 des V de V Endurance Series a été franchi lors du précédent meeting à Dijon, fin juin. L’occasion de faire le point sur l’action du Challenge Européen Endurance LMP3 à Barcelone, Portimao, sur le Circuit Paul Ricard, puis en Bourgogne.

Le suspense est le terme qui qualifie le mieux le coup d’envoi de cette nouvelle campagne, organisé mi-mars sur le tracé catalan de Montmelo. A cinq minutes de la présentation du drapeau à damier, la Ligier JS P3 n°39 du Graff (Trouillet / Gauvin / Deguffroy) occupe encore la tête de l’épreuve, mais la conclut finalement sur la troisième marche du podium LMP3. Au sommet trône en effet la Ligier n°9 Duqueine Engineering de Duqueine / Droux / Panciatici, ce dernier auteur d’une fin de course tonitruante face à la Ligier n°93 N’Race de Fontaine / Decultot / Perroy.Ces derniers doivent notamment ce résultat à une remontée fantastique de Jordan Perroy, lequel arrache le meilleur chrono de la catégorie. En Prestige, le trio Neveu / Héry / Denis (Ligier n°7 Wintec) s’impose et rend ainsi un vibrant hommage à Olivier Bessière, l’un des artisans du team, disparu trop tôt durant l’intersaison.

 

Un mois plus tard, les concurrents découvrent Portimao. Sur ce magnifique tracé ressemblant à des montagnes russes, Inter Europol Competition nous rappelle qu’elle est l’écurie championne en titre. Peu en réussite à Barcelone en raison de problèmes mécaniques sur ses deux prototypes Ligier JS P3, elle opère cette fois un véritable retournement de situation en réalisant le doublé, avec sur la plus haute marche du podium la n°22 du champion Jakub Smiechowski, associé cette année à Hendrik Still. La n°33 de Scheuschner / Michel / Müller complète le succès du team polonais, tandis que le Graff confirme sa prestation espagnole en accrochant le Top-3 avec la Ligier n°39 de Trouillet / Gauvin / Deguffroy. Pour sa deuxième sortie en V de V, la Norma M30 n°20 DB Autosport, aux mains de Foubert / Wolff / Maulini, démontre ses performances en signant le deuxième meilleur tour en course (le premier est l’œuvre de la Ligier n°9 Duqueine Engineering malheureusement contrainte à l’abandon) et se classe 4e devant le deuxième prototype du team de Gilles Duqueine, le n°8 de Borga / Enqvist.

 

Le Circuit Paul Ricard, fin mai, est ensuite le théâtre de la première manche française des V de V Endurance Series 2017, et on y célèbre le nouveau succès de Duqueine Engineering, cette fois grâce à la Ligier JS P3 n°8 d’Antonin Borga et Henning Enqvist. Les deux compères ont, à l’arrivée, le dernier mot face à la Ligier n°24 OAK Racing de Pierre et Jacques Nicolet, sur le podium pour leur retour en V de V. Le Graff ferme encore une fois le Top-3 avec la Ligier n°39 de Trouillet / Gauvin / Deguffroy qui, grâce à la stratégie, en déloge la Norma M30 n°20 DB Autosport des polemen Foubert / Wolff / Maulini. Sans une pénalité pour vitesse excessive dans les stands, un premier podium était cependant à leur portée. Cinquième dans la hiérarchie, la Ligier n°888 du Graff, confiée à l’équipage Cimadomo / Dagoneau / Rossello, s’impose pour sa part au classement Prestige. En lice pour la victoire, Inter Europol ne rencontre pas la réussite escomptée et se console avec la deuxième place, dans la catégorie, de la n°33 de Scheuschner / Michel.

 

Avant la trêve estivale, enfin, le plateau a rendez-vous avec le rapide circuit de Dijon, où Duqueine Engineering fait de nouveau parler la poudre. Nelson Panciatici et Lucas Legeret, associés à bord de la Ligier JSP3 n°9, deviennent en effet en Bourgogne les premiers pilotes à remporter deux courses cette saison. Le duo profite d’une série de passages obligatoires par les stands en début de course pour ensuite animer la dernière heure et demie et terminer avec une avance conséquente sur la Ligier n°22 Inter Europol Competition de Smiechowski / Still. Ces derniers, longtemps en lutte avec la Ligier n°735 BHK Motorsport de Dracone / Pommer, terminent devant leurs principaux rivaux, Trouillet, Gauvin et Deguffroy qui concluent cette épreuve sur le podium après avoir été de sérieux prétendants à la victoire.

Au championnat, le Graff, par son impressionnante régularité, caracole en tête avec Eric Trouillet, Franck Gauvin et Rémy Deguffroy, tandis qu’en profitant de l’abandon de la Norma n°8 Duqueine Engineering d’Antonin Borga et Henning Enqvist à Dijon, « Kuba Smiechowski » s’affirme aujourd’hui comme leur plus proche rival, devant son équipier Hendrik Still, absent au Castellet. Jean-Ludovic Foubert, Jacques Wolff et Nicolas Maulini sont en embuscade, ayant pris, eux-aussi, le meilleur sur le duo Borga / Enqvist. En Prestige, enfin, Paul Scheuschner possède pour l’heure un avantage de 4,5 points sur Edouard Héry et Cyril Denis. Vivement la rentrée à Jarama, du 1er au 3 septembre !

Newsletter