jeudi 13 juillet 2017

Le récap de la mi-saison : Endurance GT / Tourisme

Dijon marquait fin juin le cap de la mi-saison 2017 des V de V Endurance Series. Après avoir fait le point sur la catégorie LMP3, intéressons-nous aujourd’hui au très disputé Challenge Européen Endurance GT/Tourisme. De Barcelone à Dijon, en passant par Portimao et le Circuit Paul Ricard.

IMSA Performance avait conclu 2016 sur la plus haute marche du podium d’Estoril et, quatre mois plus tard, c’est de nouveau en vainqueurs que Raymond Narac et son équipier Thierry Cornac coupent la ligne d’arrivée de la manche d’ouverture barcelonaise. La Porsche 991 GT3-R n°76 maîtrise son sujet quatre heures durant, s’attelant à conserver à distance ses concurrentes sans commettre la moindre faute. Championne GTV1 en titre, la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom se hisse sur la deuxième marche du podium avec son trio Pagny / Perrier / Bouvet. La stratégie leur permet de précéder une autre Ferrari, la 458 GT3 n°44 CMR with Sport Garage de l’équipage Mouez / Loger / Andlauer. Auteur de la pole de la catégorie, la Renault R.S. 01 n°11 V de V / AB Sport Auto de Van de Vyver / Thybaud / Jousse termine au pied du podium – devant la superbe Lamborghini Huracan GT3 n°46 de Teneketzian / De Narda, non sans avoir signé le meilleur tour en course de la classe GTV1. Du côté du GTV2, RMS mène la Porsche 991 GT3 Cup n°56 de Mallegol / Blank /Bachelier à la victoire, devant la Porsche 997 GT3 Cup n°65 Porsche Alméras de Martinet / Tremblay / Palette.

 

Lors de la manche suivante à Portimao, AB Sport Auto démontre que l’acquisition de sa Lamborghini Huracan GT3 est une bonne pioche ! Pour sa deuxième apparition dans le Challenge, la belle italienne l’emporte aux mains d’Harry Teneketzian et Joffrey de Narda, au terme d’une course de 6 heures de toute beauté, marquée par de nombreux rebondissements. Le premier intervient après un peu plus de 2h40 de course. Alors solidement installée en tête, la Porsche 991 GT3-R n°76 IMSA Performance d’Armindo / Cornac est victime d’une sortie de piste qui nécessite l’entrée en piste du Safety Car, pendant une heure, pour réparer le rail endommagé dans l’impact. Si la voiture a souffert, Thierry Cornac s’en sort heureusement indemne. L’autre coup de théâtre se produit à une heure de l’arrivée, lorsque la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom des doubles champions en titre Pagny / Perrier / Bouvet regagne son stand en raison d’un problème technique alors qu’elle menait sa barque en tête. AB Sport Auto en profite alors, et doublement puisqu’au volant de la Renault R.S. 01 n°11 V de V AB Sport Auto, le trio Van de Vyver / Thybaud / Carugati se hisse lui aussi sur le podium sur la troisième marche, encadrant ainsi les pilotes CMR with Sport Garage, Mouez / Loger / Reymond, et leur Ferrari 458 GT3 n°44. RMS, enfin, s’illustre une nouvelle fois en GTV2 avec la Porsche 991 GT3 Cup n°56 de Mallegol / Blank / Mechaly, par ailleurs victorieuse du classement Prestige.

 

Les règles de l’endurance sont ensuite respectées sur le Circuit Paul Ricard, car c’est en faisant preuve de régularité, de fiabilité, et en soignant la stratégie que la Lamborghini Huracan GT3 n°64 Ebimotors s’impose. Une victoire signée Emanuele Busnelli et Fabio Babini, les deux hommes qui avaient triomphé en octobre dernier à Magny-Cours, et qui confirment les règles de l’endurance sus citées puisque l’équipage ne s’est pas montré le plus rapide en piste. Cet honneur revient en effet aux deux autos qui ont animé la fin de course, à savoir la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom du trio auteur de la pole position, Pagny / Perrier / Bouvet, et la Lamborghini Huracan GT3 n°46 AB Sport Auto de Teneketzian / De Narda. Si cette dernière se révèle la plus rapide au chrono (en 2’06’’460), la première reçoit les honneurs de la deuxième place grâce à une offensive dans les dernières minutes. CMR with Sport Garage, 4e avec la Ferrari 458 GT3 n°44 de Mouez / Loger / Debs marque à nouveaux de précieux points, à l’image de la Renault R.S. 01 V de V / AB Sport Auto de Van de Vyver / Thybaud, victorieuse du classement Prestige devant la Lamborghini Huracan Super Trofeo n°59 AGS Events de Gomar / Collado. Solution F, pour sa part, remporte le S1 avec la SFV10 V8 Volvo n°96 de Charriol / Pourquie / Chardonnet.

 

Dijon, enfin, marque le retour de Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et Jean-Bernard Bouvet, qui inaugurent leur palmarès 2017. A bord de la Ferrari 488 GT3 n°1 et malgré un Stop & Go, le trio termine avec une confortable avance sur la Ferrari 458 GT3 n°44 CMR with Sport Garage de Mouez / Loger / Petit. En raison d’un petit problème qui l’incita à la prudence, la Lamborghini Huracan GT3 n°46 de Teneketzian / De Narda complète le podium. Après en avoir décousu avec les GTV1 et démontré ses qualités, la toute nouvelle SF17 V8 Charriol Solution F n°96 de Charriol / Faure / Chardonnet remporte le classement S1.

Ça se joue donc serré en tête du championnat ! Harry Teneketzian et Joffrey De Narda occupaient en effet les commandes à leur arrivée à Dijon, mais rétrogradent au 3e rang, derrière le trio Jean-Paul Pagny / Thierry Perrier / Jean-Bernard Bouvet, et le duo Eric Mouez / David Loger qui retrouve ainsi son leadership. La rentrée à Jarama, du 1er au 3 septembre, s’annonce intéressante, car 1,5 point, seulement, sépare ces trois équipages !

Newsletter