dimanche 3 septembre 2017

Jarama - Jour 3 : Une rentrée animée à Jarama

L’action fut de mise et les rebondissements nombreux lors de la troisième et dernière journée des V de V Endurance Series sur le circuit de Jarama. Une rentrée espagnole en tout point réussie avant de se retrouver en France, du 6 au 8 octobre, sur le Circuit de Nevers – Magny-Cours.

4 Heures Endurance Proto V de V : Equipe Palmyr, une victoire de Prestige !

 

La rentrée du V de V réussit plutôt bien à Equipe Palmyr. Vierge de victoire depuis l’escale au Mugello il y a douze mois, le palmarès de l’écurie gardoise s’enrichit en effet d’une nouvelle ligne grâce au succès de la Norma M20 FC n°42 de Christophe Kubryk, Marc Faggionato et Antoine Weil. Et comme pour l’équipage victorieux à Dijon, ce triomphe s’accompagne de la première place dans la catégorie Prestige.

 

La situation se décante pour la n°42 à un peu moins de deux heures de l’arrivée lorsqu’elle remonte et prend le meilleur sur la Norma n°49 IF Motorsport de Dunn / Wilson. Lorsque cette dernière, auteur d’un parcours sensationnel et à qui la deuxième marche du podium semblait – au pire – promise, fut contrainte à l’abandon en raison de soucis d’alternateur, Weil peut alors se contenter d’assurer et se laisse glisser jusqu’à l’arrivée. La Norma coupe ainsi la ligne avec deux tours d’avance sur la M20 FC n°2 TFT de Capillaire / Creed / Melnikov qui connut une frayeur avec la casse de sa suspension arrière droite dans le dernier tour. Les deux prototypes sont accompagnés sur le podium par la Norma n°21 DB Autosport de Bassora / Monclair / Schatz qui connut également des soucis techniques, mais qui prouva sa performance en remontant au classement.

 

Un temps prétendante à la victoire, la Norma n°2 TFT de Vilarino / Ferté / Illiano fut ralentie par une coupure moteur lors du dernier ravitaillement, puis d’un stop & go qui n’empêche pas l’équipage d’effectuer une bonne opération au championnat. Leurs seconds avant Jarama, Bazaud / Thirion / Caillon (Norma n°6 TFT) ont été contraints à l’abandon, tandis que la n°22 DB Autosport de Delafosse / Vaucher / Accary perdit plus de 15 tours d’entrée à cause d’un problème mécanique et se classe 10e. Les avaries n’ont pas manqué durant ses six heures, et c’est ainsi que la Norma n°14 CD Sport de Bole Besançon / Scheier / Taittinger doit se contenter de la 5e place, devant la Norma n°66 RC Formula de Richard / Papin / Pedraza, deuxième Prestige, la Norma n°5 TFT de Cimadomo / Rihon / Phillips, et la n°40 Equipe Palmyr de Mondolot / Zollinger / Segers. Signalons enfin qu’après une grosse sortie de Rémy Striebig durant la première heure, Lamo Racing Car réalisa un authentique exploit en reconstruisant la Norma n°67 qu’elle renvoya en piste moins de trois heures plus tard.

 

Sprint CN – Course 3 : Cannard sur une autre planète

 

Si le week-end est globalement à oublier pour Jean Quelet (AGR Bleu Mercure), Nicolas Cannard (HMC Racing) poursuit lui sa série victorieuse, enregistrant ce matin un neuvième succès consécutif qui lui permet de prendre le large au championnat. Seul au monde, il conclut en effet cette troisième manche avec une avance de 17’’296 sur Cédric Gardin (AGR Bleu Mercure) qui, dans l’avant dernier tour, prend le meilleur sur son équipier Guillaume Veyrat, auteur d’un week-end sensationnel marqué par trois apparitions sur le podium. Cyril Barbey (HMC Racing), très en verve lui aussi, ne profite pas quant à lui de son départ en première ligne, sortant large dans le premier virage, et se classe 4e devant Christophe Peltier (Peltier Racing Team), vainqueur du classement B. Dans le clan des F5, grâce à l’abandon d’Alexandre Barbiat (Fun’Driver) qui fut l’homme fort de la course, Jonathan Dessens (AGR Rouge Mercure) enregistre son premier succès, précédant Marc-Antoine Dannielou (Défi Auto Solidaires en Peloton) et Renaud Malinconi (Total Cloud), remonté du diable vauvert.

 

Single Seater – Course 3 : Müller-Crepon roi d’Espagne

L’air de l’Espagne a donné des ailes à Moritz Müller-Crepon (Heuri Rennwagen) qui, auteur du meilleur chrono des qualifications, signe une troisième victoire incontestable sur le tracé des environs de Madrid. Menant de bout en bout, il devance comme hier Diego Bertonelli (TS Corse) et Gilles Hériau (Formula Motorsport). Ce dernier réalise avec ses trois podiums une bonne opération au championnat puisque son rival direct, Laurents Hörr (Dütt Motorsport) n’inscrit aucun point en raison d’un problème technique survenu au départ. Pierre-Alexandre Jean (RC Formula) confirme pour sa part ses bons débuts en V de V, tandis qu’Alexis Carmes complète le Top-5. Sixième sous le damier, Pietro Peccenini (TS Corse) s’adjuge le classement Gentleman devant « Lebreton » et Grégory Choukroun (Lamo Racing Car). François Destandau (Formula Motorsport), enfin, empoche le classement B.

Newsletter